Location d'équipements pour l'Aconcagua

Paquetage Aconcagua

Point Culminant des Amériques

Les choses sérieuses commencent avec une altitude toute aussi sérieuse, frisant les 7’000m, les jet streams et leurs nuages lenticulaires si caractéristiques autour du sommet.

C’est tout simplement le plus haut sommet au monde, en dehors de l’Himalaya.

Si la route d’ascension n’est techniquement pas très difficile, mise à part la Canaletta un chenal de mixte “casse-patte” juste avant le sommet, c’est le temps qui vous jouera des tours, vous bloquant parfois 2-3 jours sous la tente, dans la tempête à plus de 5’000m.

Prévoir rations et eau en conséquence!

Le camp de base de la voie normale est plaza de Mulas, la bien nommée : puisque les porteurs et Yaks sont ici remplacés par des mules et gauchos.

Vous y trouverez tout le comfort, y compris des douches et une infirmerie ou vous serez ausculté et votre acclimatation testée. 

C’est là que vous vous rendrez compte que vous êtes sur une grosse montagne!

Informations sur l'altitude
 
Avec l’altitude, l’oxygène se raréfie. En plus de l’activité physique, votre corps va devoir s’habituer. De ce fait, plusieurs phénomènes peuvent apparaître :
  • Une respiration plus rapide et plus profonde
  • Une augmentation du rythme cardiaque (le coeur cherche à fournir le plus d’oxygène possible aux muscles)
  • Un épaississement du sang
Il est possible de ressentir pendant l’ascension certains symptômes de l’acclimatation :
  • Mal de tête
  • Fatigue
  • Nausées
Il est nécessaire de tester régulièrement la saturation en oxygène dans votre sang à l’aide d’un oxymètre.
Route Sud & Ouest - Vallée de Horcones - Plaza de Mulas

La voie normale débute à l’entrée du parc avec la longue remontée de 25km de la vallée de Horcones. Un premier camp à Confulencia ou vous ferez une remontée d’acclimatation dans la vallée de la face Sud spectaculaire et reservée aux alpinistes techniquement confirmés, mais qui vous donnera un aperçu du voyage qui vous attend durant les prochains 10 jours.

 

Puis ce sera la longue étape de remontée de la vallée jusqu’au camp de base de las Mulas à 4’300m d’ou vous ferez un sommet d’acclimatation (Bonete). Puis ce sera les allers et retours vers des camps aux noms poétiques comme camp Canada, nid des condors ou camp cholera! Autant de noms que de camps avant l’assaut final et la récompense d’une vue imprenable, à l’atmosphère raréfiée mais toujours sans oxygène en bouteille.

Route d'ascension Sud et Ouest

Découvrez la vidéo la route d'ascension de l'Aconcagua
Aconcagua camp canada
Route Est - Vallée des Vacas et fausse route des polonais

La voie de la vallée des vaches (Vacas) aussi appelée la route 360° puisque le retour se fait par la route précédente.

Elle est aussi très fréquentée mais rajoute une quinzaine de km au périple.

Après la longue remontée du sud au nord de la vallée à l’est de la montagne, on arrive au camp Argentina à 4’200m, soit  sensiblement à l’altitude de plaza de Mulas.

Après deux camps d’altitude, on rejoint la voie normale au nidos des condores pour atteindre le sommet.

Puis c’est le retour par la vallée de Horcones de la voie normal.

Informations sur la logistique

Rares sont ceux qui atterissent à Santiago du Chili avant de passer la frontière près de l’entrée du parc de l’Aconcagua.

La majorité des grimpeurs se rendent à la douce Mendoza, capitale de la province éponyme, bourgeoise et viticole ou on vérifierason paquetage avant de rouler jusqu’au pont de l’Inca, pour passer la nuit à 2’000m, avant de prendre une des deux routes du parc.

 

Les deux routes sont longues non seulement pour se rendre aux camps de base mais aussi durant l’ascension elle même.

 

L’acclimatation sera donc idéalement progressive. Mais si vous couvrirez les 20-35 premiers km jusqu’aux camps de base en 2 à 3 jours, vous serez sur la montagne durant 8-10 jours pour couvrir les 10 km et 2’600m de dénivelée restants, la plupart au dessus de 5’000m.


Ce sera peut-être votre premiere expérience d’acclimatation en haute altitude selon le proverbial adage: “climb high, sleep low”.

L'histoire de la montagne

La montagne a une histoire digne de l’histoire du continent avec ses grandes civilisations, les Incas dans le cas précis, suivi des conquistadors et un retour aux sources plus récent.

Le premier sommet des temps modernes enregistré, date de 1897, lorsque le guide Suisse Zurbringen a atteint le sommet alors que le reste de l’expédition avait tenté pas moins de 14 fois en 2 mois de l’atteindre!

Cependant au cours du XXe siècle deux découvertes chambouleront tous les a priori sur le premier sommet par un humain.

La tombe d’une fillette de 7 ans, vieille de 500 ans, sera retrouvée à 5’200m avec ses urnes funéraires, sa pierre tombale et des bijoux.

Finalement le cadavre d’un indien guanaco sera retrouvé sur l’arête entre le sommet sud et nord qui porte maintenant son nom…

 

Renseigner les dates de votre expédition pour voir apparaître votre paquetage !
du 12/12/2022 au 18/01/2023 (38 jours)

Partant du constat que les équipements d’expédition sont souvent performants et/ou légers, mais onéreux, WONDARE propose depuis plus de 10 ans aux expéditionnaires professionnels et dilettantes -mais non moins exigeants- une solution économique : la location.

Notre approche est simple :